Texte à méditer :  "Le problème aujourd'hui n'est pas l'énergie atomique, mais le coeur des hommes." A. Einstein   
Blog

Rubriques
Derniers billets

13/10/2009 • 08:07
Les conseils de Rûmî ...

13/10/2009 • 08:02
La vérité est un mirroir ...

13/10/2009 • 07:44
Je viens de cette âme ...

13/10/2009 • 07:42
L'intuition ...


Tous les billets

DébutPrécédent [ 1 2 3 ] SuivantFin

Les conseils de Rûmî - par Icitor

Les conseils de Rûmî

1. Sois comme l'eau courante pour la générosité et l'assistance.

2. Sois comme le soleil pour l'affection et la miséricorde.

3. Sois comme la nuit pour la couverture des défauts d'autrui.

4. Sois comme la mort pour la colère et la nervosité.

5. Sois comme la terre pour la modestie et l'humilité.

6. Sois comme la mer pour la tolérance.

7. Ou bien parais tel que tu es ou bien sois tel que tu parais.
Publié le 13/10/2009 • 08:07  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

La vérité est un mirroir - par Icitor

« La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s'est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s'y trouve »

Publié le 13/10/2009 • 08:02  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Je viens de cette âme - par Icitor


"Je viens de cette âme

    qui est à l'origine de toutes les âmes
    je suis de cette ville
    qui est la ville de ceux qui sont sans ville
    Le chemin de cette ville n'a pas de fin
    Va, perds tout ce que tu as,
    c'est cela qui est le tout."

Rûmî

Publié le 13/10/2009 • 07:44  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

L'intuition - par Icitor


... Désir, passion, nostalgie, rêve, mélancolie, amour...

Ils nous font saisir, par une sorte d'intuition fulgurante,

un univers où tout se fonde sur la quête de l'Absolu.

Rûmî

 

Publié le 13/10/2009 • 07:42  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Pensées positives, pensées négatives, Penser neutre - par Icitor

Pensées positives, pensées négatives, Penser neutre



A propos de la pensée positive.

Il y a peut être une autre solution que l'opposition pensée positive-négative.
Il y a peut être mieux que le contrôle. Qu'est-ce qu'une pensée négative? Si ce n'est effectivement l'inverse de la même pensée sur le plan d'une polarité positive. Mais croire que l'on peut supprimer les effets de la pensée négative par une pensée positive est faux. Si vous augmenter le positif d'un courant électrique vous augmentez dans la même proportion le négatif, donc l'intensité, donc la puissance électrique.

La meilleurs attitude serait de retirer les doigts de la prise.
Rejeter le négatif c'est tenter de rejeter le mal. La question est de savoir pourquoi nous sommes sensible au mal, au négatif. C'est refuser d'accepter que le mal est en nous.Il vaut mieux comprendre la nature du mal qui n'est autre que le couple bien-mal.
Une pensée sera toujours un objet identifiant, bon ou mauvais, bien ou mal.

La loi de l'attraction est incomplète car elle contient son contraire qui est la répulsion. L'ensemble forme la loi électro-magnétique, loi unique qui s'est scindée en deux forces opposées. Tel est ce monde, telles sont nos pensées qui en découlent: dualisées, dialectiques.

Je propose de nous relier au champ quantique de la pensée, celui qui est en amont, avant la séparation des forces.
Devenir soi-même non-pensée, transparent, relié à la source du Penser.

Liens connexes:
http://epanews.ning.com/group/loidattraction

Publié le 23/09/2009 • 12:21  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

L'agitation du coeur - par Icitor

Ne craint pas que ton coeur soit agité par le monde,
craint qu'il ne le soit plus,
car tu deviendrais aussi sec qu'un arbre sans vie.
Mais craint de n'être agité que par ce monde,
car tu n'aurais pas écouté la source véritable de ton inquiétude,
l'appel de l'éternité.

Publié le 14/09/2009 • 11:39  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Bouddha: Ne pas croire aveuglément - par Icitor

"Nous ne devrions pas croire à une chose uniquement parce qu'elle a été dite,
ni croire aux traditions parce qu'elles ont été transmises depuis l'antiquité,
ni aux "on dit" en tant que tels,
ni aux écrits des sages parce que ce sont des sages qui les ont écrits,
ni aux imaginations que nous supposons nous avoir été inspirées par un Déva ( et que nous croyons être une inspiration spirituelle ),
ni aux déductions tirées de quelque hypothèse hasardeuse que nous aurions pu faire, ni à ce qui parait être une nécessité analogique,
ni croire sur la simple autorité de nos instructeurs ou de nos maîtres;
mais nous devons croire à un écrit, à une doctrine ou à une affirmation lorsque notre raison et notre expérience intime les confirment. 
C'est pourquoi, je vous ai enseigné à ne pas croire simplement d'après ce qui vous a été dit, mais conformément à votre expérience personnelle,
et puis à agir en conséquence et généreusement."
Bouddha.
Publié le 14/09/2009 • 11:21  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Petit homme - par IcitorDaulne

Petit homme, tu penses trouver un jour la vérité dans ce monde.
Tu y cherches désespérément une autorité.
Mais ce monde s'est fait par le mensonge.
Ce monde ment.
Les puissances de ce monde mentent.
Toutes les autorités te mentent et se mentent à elles mêmes.

Car le monde et l'homme n'est qu'illusion,
ceux là ajoutant le mensonge au mensonge,
afin de protéger leurs privilèges,
sont plus coupables que les autres.
Te faisant courir sans cesse après une carotte,
ils s'en délectent de ta stupidité, petit homme!
Ils en paieront le prix double, mais toi,
tu paieras le prix de ta soumission et de ton ignorance.

Ne sois plus un chien dont se nourrissent les tiques.
Les tiques ne sont que des tiques:
Elles pensent comme des tiques et se nourrissent comme des tiques,
se reproduisent comme des tiques.
Quand il n'y aura plus de chien, il n'y aura plus de tiques.

Ouvre les yeux, petit homme, sale cabot!
Ne cherche plus la vérité chez tes maitres qui obéissent à Satan.
N'attends plus le salut auprès des beaux parleurs.
Ils n'ont que l'Espérance à la bouche,
exploitant ton coeur perverti dans l'adoration des idoles,
te promettant des lendemains qui chantent.

Hé! Petit homme!
Réveille-toi! Esclave abruti de médias dégoulinant de servitudes.
Mais attention, ne choisi pas les maîtres de révoltes car eux aussi mentent.
te faisant défiler dans les rues comme des troupeaux bêlant.

Regarde simplement ce cirque et ses clowns, ces barbouilleurs de l'éphémère,
comme ton propre théâtre intérieur, miroir de ta nature illusoire,
reflet de ton âme transitoire, poussière des poussières.
Tu n'es rien, petit homme,
même pas une miette de l'univers.

Tant que tu n'auras pas goûté ce miel de l'amertume,
traversé le plus profond désespoir qui est la désespérance du monde,
tu ne sauras jamais que tu n'es pas:
ce faux dieu engendré de l'inceste et de l'adultère.

Si tu ne conteste pas ta naissance dans ce monde,
si tu ne rejette pas toutes autorités,
si tu ne regardes pas la mort en face,
si tu ne vois pas la mort dans tes yeux,
dans ton âme, alors
tu ne sauras jamais qui tu étais avant d'avoir été.
Tu ne gouteras jamais au Pain de Vie.
Tu ne connaitras pas l'Eternité,
tu crèveras comme un chien
broyé par la meule de l'espace-temps

Icitor Daulne
Publié le 25/08/2009 • 09:00  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Traité de l'Amour - par IcitorDaulne

Anecdotes sur les états des amants                          

Muhammad Ibn Muhammad nous a rapporté le fait suivant relaté initialement par Ibrâhim Ibn Fâtik  :  

"J'ai entendu, à la mosquée, Sumnûn qui parlait de l'amour. Un petit oiseau s'avança progressivement vers lui au point d'être tout près. Il ne cessa de s'approcher de lui et finit par se poser sur sa main. Il frappa par terre de son bec, laissa échapper du sang et mourut."

 

Tel est l'effet de l'amour chez l'oiseau à qui Dieu fit comprendre les propos de ce shaykh. L'état ainsi produit eut raison de lui et le pouvoir de l'amour le subjugua. Ce fait servit d'exhortation aux assistants et de preuve à ceux qui ont quelques prétentions à l'amour.


225px-Ibn_arabi.png

Dieu nous combla de cet amour, mais Il nous donna toutefois la force de le maîtriser. Par Dieu ! Si je devais imaginer que l'amour que je ressens se présentât au ciel, il se fendrait ; ou aux étoiles, elles s'effondreraient ; ou aux montagnes, elles se déplaceraient.

 

(cf. Coran LXXXI, 2) 

Ibn Arabî, Traité de l'Amour

Publié le 19/08/2009 • 13:05  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 

Traité de l'Amour - par IcitorDaulne

Telle est mon expérience d'un amour fortifié par l'Être vrai qui m'a accordé la force émanant de Ses Héritiers, et cet amour est le capital des Amants. J'ai vu en cette matière des choses étonnantes qu'aucune description ne permet d'atteindre.

L'amour ressenti est à la mesure de la théophanie et celle-ci est fonction de la connaissance. Les amants qui se sont résorbés en cet amour dont ils éprouvent les vertus restent tributaires de son aspect naturel.

Muhammad_ibn_al-%60Arabi.jpg

L'amour qui affecte les gnostiques ne produit pas d'effets constatables extérieurement, car la connaissance élimine les traces de cet amour naturel en vertu du secret de l'amour que seuls ils connaissent.

L'amant gnostique demeure vivant, il ne meurt point ; il est pur d'esprit et la nature ignore cet amour dont il est porteur. Son amour est divin et son intense désir seigneurial. Il est alors raffermi par le nom divin du Très-Saint et inaffecté par les effets que les propos sensibles peuvent produire.

L'argument que l'on peut avancer au sujet de l'être qui se dissout au point de se transformer en eau est le suivant : s'il n'avait pas possédé en lui ce type d'amour, il n'aurait pas assumé cet état.

Mais cet être, qui était déjà un amant, ne se résorba pas tant qu'il n'eut entendu les paroles de ce shaykh qui activèrent en lui l'aspect latent de l'amour.

Il n'obtint donc de ce maître que l'actualisation de possibilités qui se trouvaient déjà en lui-même. Un amour qui reste sans effet sur l'amant tant que les paroles d'un tiers ne l'éveillent pas est un amour naturel puisque seul l'aspect naturel de l'être est susceptible de recevoir altération et stimulation.

Ibn' Arabî

Publié le 19/08/2009 • 13:00  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le votre?   Prévisualiser  Imprimer l'article 
DébutPrécédent [ 1 2 3 ] SuivantFin

Glossaire

L'âme naturelle & l'Ame Originelle

L'homme biologique actuel dispose de quatres corps:
  1. le corps physique
  2. le corps éthérique
  3. le corps astral
  4. le corps mental (en formation)
Ce que l'homme appelle ordinairement son Ame est manifestée par les quatre corps. Sa conscience de ces quatres corps est limitée. Mais cette âme n'est que l'ensemble des idées, des tendances personnelles et du conditionnement subi dont il a fait son individualité-moi. C'est cette Ame-moi qui détourne sans cesse l'idée libératrice de la reconstruction de l'Ame immortelle en une illusoire tentative de s'établir durablement dans l'ici-bas ou dans l'au-delà.

Chez l'Homme Originel triple (Esprit - Ame - corps), l'Ame transmet au corps les suggestions de l'Esprit. Seule la reconstruction de cette Ame originelle dont le dernier vestige se trouve dans le coeur, au centre du microcosme, peut permettre la renaissance.

Distinction entre l’âme animale et l’âme divine :

Question : Les nombreuses explications de la notion d'« âme » que vous donnez, ici et là, restent pour mol très confuses, comme s'il y avait beaucoup d'âmes différentes. Pouvez-vous m'éclairer sur le sujet?
Réponse: L'âme a beaucoup d'interprétations possibles. La Rose-Croix d'Or fait la distinction entre l'âme animale et l'âme divine. La première présente tous les aspects de l'être humain. Elle est, en fait, la conscience qui s'est édifiée au cours de l'évolution, différente pour chacun. Elle reflète les caractéristiques de la nature dont elle est issue, avec toutes ses oppositions. Elle n'est orientée que sur son propre salut, A l'inverse, l'âme divine, l'âme immortelle, est engendrée par la Rose du coeur Dans la plupart des hommes, elle est en sommeil. Elle doit jouer le rôle d'intermédiaire entre l'homme et Dieu. Une fois délivrée de la prison où la retient l'être ordinaire de la nature, elle déploie ses capacités au service de celui-ci et de toute la création. C'est le monde des forces contraires qui constituent l'âme naturelle, mortelle; tandis que ce sont les forces de la nature divine qui font naître l'âme divine, immortelle, qui vit de la Gnose.

Les trois aspects de la forme psychique :

 
 I - L’âme intellectuelle
L’âme intellectuelle ou forme de feu, le sang mental, transmet ses impulsions à l’intellect :
L’Esprit divin qui est l’Esprit de la Volonté divine, le porteur du Plan divin transmet ses impulsions, ses ordres, au moyen de :
L’ÂME INTELLECTUELLE, ou forme de feu, le sang mental à :
L’INTELLECT, ses impulsions (ordres) atteignent l’intellect comme :
MATIÈRE MENTALE, ce qui veut dire que la volonté construit dans l’intellect la forme-pensée, l’image-pensée préparée, comme introduction à la réalisation de l’ordre.
Le médium psychique, le sang mental se manifeste dans le cerveau matériel en tant que :
FLUIDE NERVEUX, qui est donc l’agent transmetteur de la matière mentale du sang mental au cerveau matériel.

2 - L’âme immortelle :
L’âme émotionnelle ou forme de force, le sang astral reçoit les impulsions de l’Esprit vital :
L’Esprit vital est l’Esprit de l’Amour et de la Sagesse divins, l’interprétateur du Plan de Dieu, l’Esprit christique, la Lumière divine en nous donne ses impulsions, ses ordres au moyen de :
L’ÂME ÉMOTIONNELLE, ou forme de force, le sang astral au :
CORPS DU DÉSIR ou corps astral,le véhicule du désir du Salut. Ces impulsions (ordres) atteignent le corps du désir comme des :
VIBRATIONS DE DÉSIR, comme des radiations de Lumière astrale qui remplissent le champ respiratoire de l’homme, sa sphère aurale, de ce qui est désiré – le Désir du Salut - en d’autres termes, la Sagesse et l’Amour, comprenant tout, pénétrant tout, considère l’ordre sous son aspect de travail du Salut et en désire l’accomplissement. Ce désir du Salut part comme une force d’amour serviable du centre du cœur et se manifeste dans les vibrations de Lumière aurale sus-nommées. Le médium psychique, le sang astral, se manifeste dans le centre du cœur matériel par le :SANG MATÉRIEL.

3 – L’âme consciente:
L’âme consciente, ou forme vitale, le sang matériel :
L’esprit humain qui est l’Esprit de l’Activité divine, l’exécuteur du Plan de Dieu, transmet ses impulsions, ses ordres au moyen de 
L’ÂME CONSCIENTE, ou forme vitale, le sang matériel au :
CORPS MATÉRIEL, ses impulsions (ordres) se manifestent dans :
LES ACTIVITÉS dans l’acte concret. – 
Le médium psychique, le sang matériel se manifeste dans 
LA LYMPHE qui nourrit et protège les tissus et les organes et donne à l’organisme matériel son aptitude à l’activité, à l’action.

Référence :

Microcosme, Moi pour "individualité-moi", Sphère réflectrice pour "au-delà".

La nature dialectique de ce monde

Notre champ de vie actuel : tout s'y manifeste en paire d'opposées : ténèbres et lumière, joie et douleur, vie et mort, sont indissolublement liées et s'engendrent mutuellement. La loi fondamentale de ce monde dialectique est le changement et le brisement continuels, sources d'illusion et de souffrance.

Les gnostiques ont toujours présenté ce monde comme non divin car aucune vie véritable ne peut s'y manifester tant que cet aspect dialectique dans lequel l'homme se terre depuis sa chute de conscience, n'a pas rétabli sa liaison harmonieuse avec l'ensemble de la Création Originelle Septuple (voir Royaume Originel).

C'est le dur champ d'expérience de l'homme dans lequel toutes ses tentatives sociales, politiques, religieuses, mystiques, occultes d'imiter ce Royaume Originel dont il perçoit inconsciemment l'appel, sont impitoyablement brisées pour l'amener à trouver en lui-même le principe de cette Vie Absolue et parfaite du Septenaire divin dont sa conscience obscurcie l'exclut.

Référence :

Chute, Gnostique, Royaume Originel

Bouddha

Bouddha: Etre pur.
Dha = exprime le coeur, le centre, la paix profonde;
Bou = dessine le cercle protecteur de l'espace infini autour de soi, créant la pensée nouvelle illimitée, soleil intérieur, rayonnement de connaissance, amour, sagesse et bonté.

L'adultère et la fuite

Parmi les anciens se trouvaient aussi des élèves sur le chemin.

Ils s’exercaient à la division de la personnalité, à l'occultisme ; il fuyaient le désordre du monde, ils fuyaient leur état d’être. Et vous tentez la même chose, d’une autre façon. Vous fuyez ceci, cela. Vous passez de l’un à l’autre, d’une chose à une autre. Tout cela est adultère !

Vous n’acceptez pas le jeu de la vie ; vous voulez y échapper vous vous en éloignez par des exercices, des méditations, des prières, bref vous en sortez d’une manière occulte. Adultère !

Tromper votre femme est une chose mais tromper Dieu en est une autre. C'est cela l'adultère !

Le résultat est que vous êtes toujours de nouveau récupéré par votre véritable état d'être. Et les secondes choses sont pires que les premières. Vous échangez une chose contre une autre, et vous ne progressez pas d'un millimètre.

Faut-il donc accepter le jeu de la vie tel qu'il se présente à l'instant même?
Oui! Mais cette vie n'est-elle pas pleine d'amertume et de dissonances, n'est-elle pas hautement condamnable lorsque nous la plaçons dans la Lumière divine? Oui!

Quand on voit le chemin d'une part, et notre vie d'autre part, ne faut-il pas renoncer à parcourir le chemin? Non! Mais ce que le chemin exige, n'est pas ce que nous désirons nous-mêmes! Vous voulez en sortir, vous voulez partir, vous voulez forcer la situation. Alors vous êtes encore totalement de l'ancienne nature.

Vous voulez briser sans construire. Vous êtes un Caïn, un révolté, qui tue et incendie tout autour de lui. Le fait d'avoir conscience du nouveau ne vous place pas encore dans le nouveau, et vous n'appartenez pas encore au nouveau. Tout cela est adultère !

Tournez-vous vers votre état d'être. Placez-vous devant le jeu de la vie, devant la réalité de votre état particulier. Vous avez conscience «qu'il faut agir autrement», que vous ne pouvez plus supporter tout cela, que vous êtes spirituellement à bout de souffle. C'est une grâce. Mais que faire maintenant?

le Sermon sur la Montagne dit alors: «Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse, et que votre corps entier ne soit pas dans la géhenne. L.M. 46

Homme biologique

La forme naturelle que nous appelons "homme" est donc appelée «le corps» par Hermes.
c'est cela que le monde dialectique a l'habitude d'appeler «homme». Quelle erreur! erreur qui s'explique du fait que la forme naturelle possède une vie propre, une conscience à elle, bref, qu'elle est un être vivant.

Cependant l'Esprit veut vaincre, et doit vaincre en se divisant, par cet événement dramatique, en millions de parcelles à qui est offert le pouvoir de redevenir enfants de Dieu.
«Ce que je vais te dire», dit Poimandrès dans le verset 41, «est le mystère resté caché jusqu'à ce jour. La nature devenue une avec l'Homme, produisit une merveille étonnante». Puis Poimandrès décrit, dans le verset 45, la naissance de ce processus de formation: «La terre était la matrice, l'eau l'élément générateur; le feu porta à maturité le processus de formation; de l'éther la nature reçut le souffle de vie et engendra les corps selon la forme de l'Homme»: la forme apparente.
Lorsque Poimandrès parle de «l'Homme», il envisage l'homme originel, l'homme divin, l'entité-esprit. Pour le reste, il dit seulement: le corps, la forme naturelle. Le corps reçut une image d'apparence humaine. Il indique ensuite comment la forme naturelle fut engendrée par des radiations astrales et éthériques de la nature de la mort.

Il y a en vous deux vies: la vie originelle et la vie de la forme naturelle. Et Poimandrès l'exprime en disant: «l'Homme, issu de la vie et de la lumière, devint âme et esprit». Grâce à la vie divine, l'homme véritable est devenu un être-âme et grâce à la lumière universelle, il devient un Noûs. C'est-à-dire un être d'une nature-âme exceptionnelle qui est reliée à l'Esprit. L'homme véritable possède un coeur pur; il est le coeur. Il habite le coeur de la forme naturelle comme étant un dieu.

Le Sang, fluide de la conscience

gral-7.jpg Au sens large, il est le porteur de la conscience. Sang, fluide nerveux, fluide hormonal, feu du serpent, feu astral de la conscience, forment les cinq aspects de l'Ame qui sont portés par le sang. Toute alchimie véritable demande un changement absolu de conscience, donc une transformation du sang.

Gnostique


1. de la Gnose
2. inspiré par la Gnose
3. caractéristique de la Gnose

Référence :

Libération, Gnose.

L'Esprit septuple

L’Esprit se rapporte au noyau spirituel divin :

L'Esprit est le troisième aspect de la Gnose Universelle

 Si quelqu’un ne renaît d’eau et d’esprit il n’entrera pas dans le Royaume de Dieu’.
 « Eau» est prise ici dans le sens de matière cosmique originelle, l'aspect féminin, donc dans le sens employé par la Génèse, ‘L’Esprit de Dieu planait sur les eaux.’ 
« Esprit » se rapporte au noyau spirituel divin, l'aspect masculin, au noyau de conscience universel qui doit être ‘revivifié d’entre les morts’  C’est de cette manière que la sentence précitée de Christ démontre la nécessité de la résurrection de l’homme originel dès qu’il est question d’un retour dans la Patrie perdue.

L’Esprit éclaire l’âme :


La lune brille aussi longtemps qu’elle est éclairée par le soleil, mais lorsqu’un jour ou l’autre, l’ombre de la terre se place entre la lune et le soleil, la lune perd son éclat et se trouve obscurcie. De même l’âme resplendit et brille aussi longtemps qu’elle est éclairée par l’Esprit, mais lorsque les activités du devenir et déclin s’interposent entre l’âme et l’Esprit, l’âme perd alors son éclat et se trouve obscurcie. Et la lune ne peut plus échapper à l’obscurcissement, tant que la terre reste à sa place dans l’univers, que l’âme se préserve de l’obscurité et du dommage, tant qu’elle persiste à s’accrocher à la matière de cette nature. Il en ressort que l’âme ne peut parvenir au repos que lorsqu’elle se détache, aussi rapidement que possible, de ce monde.


La demeure de l'Esprit :


Une fois le coeur suffisamment préparé , nous verrons dans le Noûs, dans le coeur, la belle forme humaine originelle, le type originel de notre être humain, le Principe d'avant «le commencement-sans-fin». –
Le feu de la passion-moi rugit en le coeur, alors que le coeur, est appelé à s'offrir comme demeure de l'Esprit, du Dieu-en-nous, potentiellement présent dans l'Atome originel.
Celui qui a su vouer à nouveau son coeur au service de Dieu pourra ouvrir ensuite le sanctuaire de la tête, afin d'être à même de remplir sa tâche sacerdotale, en vrai serviteur de l'humanité. Alors, vous aussi, vous saurez réfléchir aux choses essentielles. En effet, du coeur renouvelé naît la conscience mercurienne.

Le nouveau triple pouvoir :


Le triple pouvoir nouveau: penser, vouloir, agir, c'est-à-dire 1a conscience-Mercure ne peut naître que d’un cœur renouvelé. Lorsque dans et avec ce cœur purifié aux choses essentielles, alors il peut se faire que vous soyez élevés jusqu’au champ omniprésent de l’Esprit.
Le développement hermétique et la vie hermétique se basent sur l’unification et la collaboration du cœur purifié et de la tête.

L'Esprit est une radiation :


L’âme animale, la conscience ordinaire issue de la nature ne vit que jusqu’au moment où la forme se désagrège. L’autre âme, l’âme véritable est animée de façon toute différente.
Qu’advient-il de l’âme qui s’est éveillée par les courants polaires du Champ de rayonnement astral gnostique ? – Elle entre aussitôt, comme en un éclair, en liaison avec l’Esprit, avec son Poïmandrès. L’Esprit lui aussi est une radiation. Dès qu’une âme est éveillée et se dresse dans le nouveau Champ astral, dans la Tête d’Or du Corps Vivant gnostique, l’Esprit, en une fraction de seconde, s’unit et s’identifie à elle. La Raison emplie de l’Âme-Esprit* entre en liaison avec la conscience ordinaire; ensuite la conscience se relie à l’Âme-Esprit, l’Âme-Esprit à l’Esprit, l’Esprit à la Raison.

Qu’est-ce que l’Esprit ?


Cela ne peut s’expliquer. (L’Esprit est à bien distinguer du Saint-Esprit), le Logos universel, Dieu, remplit de sa sainte présence l’espace du Monde-Âme. Aussi, ce Monde-Âme est-il associé au Royaume des Cieux, le Domaine de l’Humanité-Christ. De même que Jésus-Christ dit de lui-même : « Le Père et Moi nous sommes Un », de même l’Homme-Âme ressuscité, rapatrié dans la Tête d’Or, peut le dire lui aussi, car le Champ entier est embrasé et illuminé par la Divinité. Là, Esprit et Âme, Père et Fils, Dieu et le Monde-Âme sont parfaitement un. 

Liens

Esprit




Archives

06-2017 Juillet 2017 08-2017
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Derniers commentaires


Billets des amis
 

 
^ Haut ^